L’ostéo-intégration, qu’est-ce que c’est?

Les utilisateurs de prothèse du genou ont rapporté une série de problèmes dans le confort de leurs emboîtures.

Une étude scientifique suédoise définit que 72% signale des problèmes en rapport avec la chaleur et la transpiration dans l’emboiture, 62% signale un problème de frottement, et 44% disent qu’ils sont mal à l’aise  pour s’asseoir. Ces difficultés réduisent considérablement leur qualité de vie.

L’ancrage osseux direct signifie que les composants prothétiques sont fixés sans emboiture. La méthode est basée sur le principe de l’ostéo-intégration, qui a été utilisée en clinique pour le remplacement des dents depuis 1965.

Le concept de ostéo-intégration implique un contact direct entre le dispositif et le tissu osseux, ce qui garantit une parfaite stabilité. Pour cela une implantation chirurgicale d’une vis en titane, dans l’os du fémur – l’os de la cuisse – la méthode produit une fixation directe de la prothèse de jambe.

La principale différence entre une prothèse  conventionnelle et une prise de prothèse à ancrage osseux,  est l’absence d’emboiture, ce qui signifie que la prothèse, est toujours reliée correctement et toujours fermement maintenue en place.

L’absence d’emboiture soulage également les problèmes directement liés à l’utilisation d’une emboiture, comme la chaleur, le frottement, l’inconfort et l’esthétique sous les revêtements.


Traitement

Le traitement comporte deux interventions chirurgicales.
1ère opération, une tige en titane spécialement conçue est vissée dans le fémur résiduel. Six mois seront nécessaires avant toute charge. Pendant cette période, il est habituellement possible d’utiliser une prothèse emboiture standard dès que le moignon est cicatrisé.

2ème opération une extension connue sous le nom « Aboutman » est fixée au bas de l’implantation. Cette tige sert de tige sur le Rotasafe sur lequel la prothèse est vissée.
Toutefois, pour assurer une fixation solide entre la fixation en titane et l’os, l’os doit être soigneusement soumis à une charge progressive avant que le patient commence à marcher correctement avec une prothèse définitive. Auparavant, il faudra passer par une prothèse provisoire qui doit être utilisée en charge progressive, avec une paire de cannes. Marcher sans support ou avec une seule canne  est possible environ 6 mois après la deuxième opération.

Le point où l’Aboutman (tige) sort, est appelé la zone de pénétration de la peau. La zone de pénétration de la peau doit être nettoyée deux fois par jour, avec de l’eau stérile.

 

Description de l'implantation 1 étape

Description de l'implantation 2 étape

Rééducation


Appareillage

La prothèse elle-même est constituée d’une grande partie des mêmes composants qu’une prothèse standard. Le prothésiste a la connaissance des composants à mettre en place, en fonction de l’âge et du respect des alignements anatomiques.

Sur le haut de la prothèse, un connecteur spécial fait l

Membre supérieur

‘attachement entre la butée et la prothèse. Ce connecteur a un mécanisme de sécurité. Appelé « RotaSafe » afin de prévenir les lésions osseuses en cas de surcharge et de rotation importante, comme une chute. L’esthétique de la prothèse recouvre une infime partie du moignon tout en dégageant l’ensemble fessier.

Comme toutes les interventions chirurgicales, il exist

e un risque de complications qui peuvent modifier le traitement ou  compromettre les résultats. Les infections superficielles dans ou autour de la zone de pénétration de la peau ne sont pas rares. Ceu

x-ci peuvent normalement être traités par un nettoyage particulièrement attentif, même si les antibiotiques peuvent parfois être nécessaires. Des complications plus graves peuvent également survenir telles que la rupture des sections de fixation ou de l’os. La plupart des complications peuvent être traitées.

Mise en place de la prothèse


Partenaires

L’équipe ostéo-intégration reste à votre  disposition pour toute question.

CHIRURGIENS

                                  R. BRANEMARK
                                  Département d’orthopédie,
                                  Sahlgrenska University Hospital,
                                  Göteborg University, Sweden
                                  http://www.integrum.se

 
                                M. BERTRAND
                                Chirurgien orthopédiste,
                                attachée au CHU de Montpellier,
                                Clinique Saint Roch
                                 http://www.osteointegration.fr

 

REEDUCATEUR
                                  V.BRUN
                                  Médecin Chef rééducateur clinique Fontfroide
PROTHESISTES  
                                  P. DUCROS
                                  J. DUCROS
                                  M. JOUVET
                                  Marcenac-Ducros SA
                                  md@marcenac-ducros.com